Sélectionner une page

Ma maison n’étant pas de toute jeunesse, il est temps que je fasse appel à un entrepreneur pour repeindre les murs. Pour que ce soit plus facile, je propose donc à l’entrepreneur de lui donner les clés de la maison et le code de l’alarme. Suivant son conseil, j’accepte également qu’il se domicilie chez moi, et afin d’avoir un justificatif de domicile, il va également souscrire à un abonnement de téléphonie mobile en donnant mon adresse. Et pour que tout soit plus aisé, je lui donne également le titre de propriété de la maison, ainsi c’est plus facile pour lui. Enfin c’est ce qu’il m’a dit.

Vous me prenez pour un fou ? C’est vrai que si cette histoire était vraie, je serais un solide fou de faire cela, non ? Pourtant, chaque jour, de nombreuses personnes agissent de même avec leur site internet : elles permettent à quelqu’un d’autre qu’elle-même d’avoir ses informations comme propriétaire du nom de domaine du site.

En cas de litige, c’est le propriétaire du site qui a tous les droits. Cette personne peut être totalement honnête, mais elle peut également vous demander ce qu’elle veut en échange de la restitution du nom de domaine. La balle est dans son camp.

On peut faire confiance, dans une certaine limite à un prestataire de services, mais pourquoi donc lui donner le baton pour nous battre ?

Il y a plusieurs personnes de contact pour un nom de domaine : le propriétaire (registrant), c’est vous et personne d’autre. Jamais ! Ensuite, il y a le contact administratif, le contact technique et le contact facturation. Ces contacts-là peuvent varier selon vos besoins mais jamais le propriétaire.

Dans le cadre de mon offre de service, je suis généralement la personne de contact pour la partie administrative, la partie technique et la partie facturation (puisque je paie le nom de domaine et que c’est refacturé dans mon offre globale). Mais j’ai trop de respect pour mes clients que pour jouer avec le nom du propriétaire.

Vous voulez savoir ce qu’il en est pour votre nom de domaine ? C’est facile, cette information est gratuitement disponible et est publique. Vous pouvez interroger pour n’importe quel nom de domaine sur un site comme celui-ci : http://whois-server.net/ Attention, certaines extensions nécessitent d’aller sur leur site propre pour avoir plus d’informations, comme http://www.dnsbelgium.be/ pour les .be

Si le propriétaire/registrant de votre nom de domaine n’est pas vous, il est temps de se poser des questions…

>