Sélectionner une page



Quand on a un site sur internet, on n’a plus qu’une seule envie à son propos : des visiteurs

Je ne vais pas faire ici une formation sur comment référencer son site, il y en a partout d’excellentes, des gratuites, des payantes, certaines en français, beaucoup en anglais, mais je vais plutôt vous apprendre à vous méfier de deux ou trois petits pièges dans le référencement.

La première chose, c’est de vous aider à comprendre ce qu’est un site bien référencé.

Il faut pour cela cerner votre cible le plus précisément possible. Se poser la question de savoir qui doit arriver sur votre site, et comment doit-il y arriver.

Si votre site a pour seul but de partager de l’information entre les membres de votre association de pêcheurs à la mouche, vous n’avez besoin, en terme de référencement que d’une seule chose : que vos membres connaissent l’adresse de votre site et rien d’autre. Pour cela, communiquez l’adresse du site sur les cartes de membres, par exemple, dans les mails envoyés aux membres, etc…

Maintenant, si le but de votre site est d’attirer de nouveaux membres, le meilleur référencement, c’est de viser le « local » : affiches promotionnelles dans votre ville, journaux locaux, magasins d’article de pêche de votre région, etc… Pour le référencement en ligne, l’idéal, c’est toujours de viser « local » : pages Facebook de votre commune, par exemple, site internet des commerces ayant rapport avec votre activité…

En effet, quel est l’intérêt pour un pêcheur à la mouche de Magog, au Québec de connaître les heures et dates de rencontres de votre club à Wanfercée-Baulet en Belgique ? Aucun.

Donc, que ce soit, clair, être le premier sur Google n’est pas la solution à tous les cas de figure…

Mais, attendez, c’est quoi exactement « être le premier sur Google » ? Parce que moi, quand je tape http://www.google.fr je ne vois aucun site… tant que je n’ai pas fait de recherche !

La recherche ! Voilà le mot clé… Le but est donc d’être le premier à une recherche bien précise…

Restons dans le domaine de la pêche à la mouche, et considérons que vous ne représentez plus un club mais bien un site de vente en ligne d’accessoires pour pêcheur, ou encore plus facile à expédier dans le monde entier, un auteur qui vend ses e-books de conseils pour la pêche à la mouche… (*). Votre site s’appelle, du nom de votre entreprise, « Mouchosaurum – Le repère du pêcheur à la mouche » et votre adresse de site est donc http://www.mouchosaurum.com

Vous avez donc réalisé votre site, mis en place votre boutique en ligne pour vendre vos produits et/ou vos ebooks et vous avez besoin de référencement, soyons honnête, sur Google, puisque c’est à ce jour la plus grande source de trafic.

Alors vous vous dites que le référencement ayant commencé, pour vous situez la recherche la plus logique est de taper mouchosaurum dans Google et la, plein de joie vous vous dites que vous êtes un champion… vous voilà premier dans Google… Sauf que les prospects, les clients potentiels, eux ne vont jamais taper mouchosaurum dans Google 🙁

Le but devient donc d’être premier avec des recherches pertinentes comme « conseils pêche à la mouche » ou « accessoires pêche à la mouche » et là vous avez de la concurrence (ce qui n’était pas le cas sur votre nom unique). Il va donc maintenant suivre les conseils des formations utiles en référencement.

Petite remarque en passant, le choix de votre nom de domaine principal pourrait déjà mieux cibler votre public. Le nom de domaine http://www.peche-a-la-mouche.fr est un bien bon choix pour ce lieu de pêche à la mouche en France… Type de choix qui peut se faire dans tous les domaines, comme mon amie Gloria, qui est massothérapeute à Sherbrooke dont le site est http://www.massotherapeute-sherbrooke.com ou encore Michel Dehaye que je ne connais pas mais qui a choisi http://www.produitshongrois.be pour vendre ses produits hongrois ou Samuel de la société A passarella qui vend des produits corses sous le nom de domaine http://www.saveurscorses.be. Si vous avez de la chance (mais cela devient difficile) vous pouvez même tenter d’obtenir un nom de domaine d’un seul mot, comme le Glacier Corouge qui a le site http://macaron.be pour la vente de macarons en ligne.

Vous voilà donc après des efforts bien placé.. très bien placé même… Un peu d’orgueil vient même s’emparer de vous en vous rendant compte que vous êtes arrivés sur la première page de Google tout seul comme un grand, sans faire appel ni aux sociétés de services spécialisées, ni aux formations…

Etes-vous un génie ? (Je n’en doute pas)… Ou bien y a-t-il un piège ? Et oui, il y en a un ! Google pour vous faciliter la vie, adapte ses réponses à la personne qui introduit la recherche…

Et il se dit que placer les sites que vous visitez le plus (le vôtre en fait d’office partie) en haut des résultats doit vous rendre service…

La solution pour cela, c’est de faire la même recherche en mode navigation privée (CTRL-Shift-P pour Firefox et MSIE ou CTRL-Shift-N pour Google Chrome) et de voir, bien souvent que finalement vous n’êtes pas si bien placé que cela.

Cela fait souvent mal de s’en rendre compte, mais c’est le moment de se dire qu’il faut en profiter pour continuer son combat pour améliorer le référencement.

Je vais terminer cet article sur une réflexion personnelle sur le choix de faire appel ou non à une société de service pour référencer votre site ou de le faire vous-mêmes. Personnellement, je reste persuadé que la personne la mieux placée pour optimiser votre référencement, c’est vous. Mais je reçois souvent des mails publicitaires de sociétés me proposant leur service… Si je devais faire un choix, ce serait très facile…  Je taperais dans Google la recherche « référencement de site internet » et je ferais appel à celui qui est en tête de liste … Parce que la boite de référencement qui arrive à être si bien référencée, on peut se dire qu’ils connaissent leur métier… (désolé pour les autres).

>